Hubert, le restavèk de Gabriel Osson

Éditions David

Parution 2017

Pages 262

 

 

 

À propos de l'auteur
Gabriel Osson
est né à Port-au-Prince, en Haïti, et a grandi à Montréal, où il a vécu plusieurs années avant de s’installer à Toronto. Ayant débuté sa carrière en administration des affaires, il s’est spécialisé dans le domaine de la formation. Président fondateur d’un cabinet de conseil en développement organisationnel, il a aussi été pendant plusieurs années un membre clé du comité consultatif de Patrimoine canadien sur l’immigration francophone et l’intégration des nouveaux arrivants en Ontario. Ce n’est pas le seul rôle qu’il a joué pour le gouvernement provincial, puisqu’il a travaillé à titre de Conseiller principal en politiques et programmes au ministère de l’Éducation de l’Ontario. (Source)

Quatrième de couverture

«Le bateau quitte lentement le quai de Jérémie. J'ai le coeur qui débat, gros dans ma poitrine. Les larmes roulent sur mes joues. La taille de ma mère s'amenuise de plus en plus, pour ne plus devenir qu'un petit point à l'horizon. Je reste là à l'arrière du bateau fixant ce point jusqu'à ce qu'il disparaisse tout à fait de mon champ de vision. Je suis en route pour une nouvelle aventure dont je rêve depuis des mois, mais je suis tout de même angoissé devant l'inconnu.

Après une nuit mouvementée en mer, je suis arrivé à Port-au-Prince en provenance de ma ville natale, une petite ville du sud. Le quai de débarquement, où je me trouve, si on peut l'appeler ainsi, est juste à côté du marché de charbon qui, sans le savoir, allait changer ma vie.

L'histoire qui suit est la mienne et pourrait être celle de milliers de jeunes envoyés par leurs familles pour vivre avec un parent, qui un oncle, une tante, une marraine dans la capitale ou pour être placés comme dans mon cas dans une famille, comme garçon à tout faire ou comme on nous appelle ici : un restavèk (reste avec).»

Mon avis

Avant la sortie de ce livre, je n'avais jamais entendu parler du phénomène des restavèks. J'ai eu envie de découvrir cette histoire basée sur l'un d'entre eux.

Beaucoup de parents pauvres envoient en toute confiance leurs enfants chez une personne de leur famille qui vit dans la capitale Port-au-Prince. Ils pensent qu'ils auront ainsi une bonne éducation, qu'ils apprendront un métier qui leur donnera un bon travail et qui leur permettra par la suite d'aider leurs parents. Malheureusement, la plupart de ces enfants deviennent des domestiques (des restavèks).

C'est le cas du jeune Hubert qui va être confié par sa mère à une tante qui lui a promis de lui trouver une bonne famille qui prendra soin de lui et l'enverra à l'école. Hubert va dès son arrivée se faire exploiter, mais aussi abuser sexuellement par tous les membres de cette famille. On lui signifie qu'il n'a pas le droit d'être fatigué, car il ne fait rien de la journée, alors qu'il fait tous les travaux de la maison et de la cour. Comme il est logé et nourri, il devrait se sentir heureux en comparaison avec les autres enfants qui n'ont pas sa chance. Ces gens trouvent leur comportement tout à fait normal et pensent qu'il devrait leur être reconnaissant. 

Dire qu'il y aurait entre 300 000 et 400 000 restavèks. Mon coeur de maman a mal en pensant à tous ces enfants exploités. Cette situation est révoltante ! Je ne comprends pas comment des êtres humains peuvent profiter de cette situation et abuser d'enfants en quasi toute impunité.

J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur que j'ai trouvée très réaliste sans en faire de trop. La lecture de ce livre a été très addictive, car je voulais découvrir ce qui allait arriver à Hubert que j'avais pris en affection.

Je voudrais souligner que tous les droits d'auteur seront versés à des organismes venant en aide aux enfants restavèks d'Haïti. L'auteur Garbiel Osson tient également des conférences dans des écoles et universités pour faire découvrir le sort des restavèks. 

En bref, Hubert, le restavèk est un roman fort et touchant qui parle d'un sujet difficile, mais qui donne de l'espoir.

Le petit +

Hubert le restavèk : un roman coup de coeur de Gabriel Osson (Entrevue de l'auteur sur Radio-Canada International)

Des cohortes de Restavèks maltraités en Haïti (L'Express)

Merci aux Éditions David et à Virgolia communication pour ce partenariat.

Hubert, le restavèk de Gabriel Osson
ML

P.S. : Si vous voyez une faute d'orthographe, dites-le-moi en commentaire. Merci

Gabriel Osson 01/05/2017 15:50

Bonjour et merci Passy pour ce compte rendu d'Hubert, le restavèk.
Il me peine de penser que cette situation perdure et que chaque jour des enfants sont privés de leur enfance et voient leur jeunesse se dérober sous leur yeux.
Les restavèks d'Haïti et du monde ont besoin des voix comme la tienne pour se faire entendre. Merci pour eux.
Il y au une petite coquille dans : "va dés son"

Amitiés, Gabriel

Pascale 02/05/2017 00:45

Merci de nous faire découvrir les restavèks et de vous battre pour eux.

PS : J'ai fait la correction :)

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog